Promouvoir le bien être et l'épanouissement , le droit de chacun à un environnement sain

Mais ..... pourquoi ???

Aujourd ' hui :  nous subissons déjà les nuisances de la PLUS  GROSSE  USINE D'ENGRAISSEMENT hors-sols de BOVINS de France ( 2500 bovins!!!)

Demain :  une unité de méthanisation proche des habitations pour le bénéfice du même investisseur au détriment d'un bourg entier ! Le projet de TROP...

MAIS...La réponse est aussi là ...

il  est  urgent  de Réagir !

Traduite en version française par le 4ème singe 

  http://www.4emesinge.comhttps://www.facebook.com/Le4emeSinge

ACTUALITÉ

9 novembre 2018 - AIDE attribuée par le Conseil Régional lors de la Commission Permanente

Une aide de 650 000 euros a été attribuée par la Région Nouvelle Aquitaine à l'investisseur qui porte le projet du méthaniseur qui va nous polluer encore plus l'environnement, l'eau, nous rendre la vie impossible et qui n'avait franchement pas besoin de cette aide!

Quand on achète à tour de bras des domaines agricoles en France, qu'on fait la chasse aux aides agricoles européennes (plus de 800 000 euros de PAC pour 2017!) est-ce bien la preuve qu'on a du mal à s'en sortir ? Surtout que cette aide va ouvrir la porte à de nouvelles aides européennes (Feder par exemple...).

Mais comment est-ce possible que nos décideurs laissent faire cela ??? 

Ils  bradent la santé des français et impactent gravement la biodiversité.

Devant la gravité de la situation des associations et collectifs envoient, depuis plus d’un an, des alertes aux différents ministères, en vain.

Les accidents, incidents, pollutions et contaminations dus à la méthanisation, et à tout ce qui en découle, sont fréquents sur toute la France (cf base de données ARIA  ou avec un autre mot clé... ). Les associations et collectifs ont donc décidé de se rassembler  pour alerter et former le Collectif National Vigilance Méthanisation, CNVM , voir page fb

 

Dans le but de « rassurer les investisseurs »,  le Premier Ministre, Edouard Philippe, et le Ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, jouent les apprentis sorciers.

 

Par décret du 6 juin 2018, signé par Messieurs Philippe et Hulot et  applicable dès le lendemain de sa publication, l’installation de  méthaniseurs pouvant recevoir jusqu’à 99,99 Tonnes de déchets par jour est autorisée, sans étude d’impact ni enquête publique. Quid de la population et de l’environnement ?

 

Pourtant, en juin 2017, L’Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie, notait dans un document de référence :

-  Le manque de connaissances sur les conséquences du retour au sol des digestats, sur la vie des

   sols, de l’humus…

   Et identifiait des besoins de recherche sur : l’évaluation des fuites de biogaz, les émissions polluantes lors de l’épandage de digestats (N2 O, NH3) et  l’importance de développer des connaissances en termes d’impacts de la méthanisation sur le climat, l’eau, la qualité de l’air, les odeurs, les sols, les déchets, etc.

 

Dans leur précipitation à satisfaire les investisseurs, Les Ministres n’en ont pas tenu compte.

 

De plus, les Conclusions du Groupe Travail Méthanisation (mars 2018) annonçaient  « la sortie du statut de déchets des digestats ».

Ce n’est pas en les sortant  d’un statut qu’ils cesseront d’être des déchets, avec tous les risques inhérents aux déchets.  « La dernière grande épidémie de peste porcine classique (PPC) a eu lieu entre février 1997 et janvier 1998. Le virus a été transmis à un élevage à cause d’un sandwich au jambon jeté dans un élevage » Des milliers de sandwichs au jambon vont arriver dans les méthaniseurs. Une hygiénisation à 71° pour des sandwichs réduits, soit disant, à moins de 12 mm (!!!) est insuffisante pour garantir de l’absence de germes pathogènes.

 

       En janvier 2018, L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire a remis ses conclusions suite à une demande de mise sur le marché de produits issus de digestats de méthanisation : « Les intrants (effluents d’élevage, matières végétales agricoles et matières végétales brutes, eaux et boues de STEP d’industries agroalimentaires, graisses et déchets animaux) peuvent apporter des contaminants organiques, notamment des résidus d’antibiotiques ou des bactéries antibio-résistantes »…

…Les résultats des analyses  mettent en évidence  une contamination en Clostridium perfringens et entérocoques et des effets sur la reproduction des vers de terre.

« Conclusions : non conforme, risques pour les organismes du sol. »

 

Un très grand nombre de digestats de méthanisation sont issus des mêmes gisements et déjà épandus en France, sur des milliers d’hectares de terres nourricières, et ce,  depuis des années. 

De plus, ces unités de méthanisation sont devenues une manne pour les investisseurs de par le manque de fiscalité de ces usines de production de gaz soi-disant"agricoles", une facilité d'implantation sur des terres agricoles sans création de surface plancher, DES AIDES IMPORTANTES tant pour l'implantation que pour la revente sur 20 ans. Ces investisseurs n'ont que faire de l'environnement, des riverains, des agriculteurs tant qu'ils sont gagnants... que deviendront ces nouvelles friches industrielles dans 20 ans, que deviendront ces terres après des épandages massifs de digestat, après des cultures dédiées à remplir les cuves de ces usines, quelle pollution pour l'eau, le sol ? Quel avenir pour l'agriculture paysanne respectueuse de la terre et de bêtes ? 

 

26 mai 2018 Cortège Citoyen - NON à l'écologie industrielle

ST JUNIEN les COMBES en   SURSIS !!!!   

•     la plus grosse ferme  d'engraissement hors-sols

de bovins avec ses 2500 animaux

•    La future  USINE  A  GAZ PROCHE DE NOS MAISONS

•    les épandages de déchets

Notre cadre de vie mérite d’être défendu !!!

                               NON à la démagogie

    NON aux pollutions industrielles de nos campagnes

                        OUI à la transition énergétique

MAIS pas à n’importe quel prix pour les riverains, pour l'environnement

    PAS en utilisant l'argent public pour le bénéfice d'un investisseur !

Nos campagnes ne sont pas une poubelle !

         NON aux céréales-énergie

AVRIL 2018 - Des pressions et des tensions

Les membres actifs de notre association subissent des calomnies, des plaintes abusives et la tension dans le bourg devient invivable.

Après les critiques dans le bulletin municipal concernant nos actions et nos pancartes, le vandalisme de nos panneaux contestataires situées pourtant sur nos propriétés, les rumeurs nous concernant, place à ....

LA  DISCRIMINATION !

ET oui, notre association qui n'a pourtant aucun but de ce type, a été interdite d'utiliser toute salle municipale pour ses réunions car ce serait une association politique qui n'aurait qu'un but : nuire à l'équipe municipale en place !!!!

QUE LES CHOSES  SOIENT CLAIRES : aucune envie électorale pour nous, aucune envie de nuire à qui que ce soit ne nous anime. 

Notre seul et unique but est de préserver notre environnement, notre santé et faire respecter nos droits tant qu'il y en a encore fort heureusement ! Nous aimons la nature, notre beau LIMOUSIN (et oui, un peu de nostalgie fait du bien) et aimerions pouvoir y vivre longtemps, en paix et avec un environnement sain.

14 mars 2018 - Documentaire FR3

En deux parties, FR3 parle de notre problèmevoir ici 

7 janvier 2018 - Enfin un article qui parle de cette usine !

Peu de médias ont relayé le problème de la ferme des 2500 veaux qui nous impose son usine de méthanisation (type méthanisation à la ferme, en garages)  non adaptée à une telle structure.

Vous pouvez lire l'article sur le site lejardinvivant, voir site  

3 novembre - arrêté signé par le Préfet accordant le feu vert :( !

Il aura fallu deux semaines pour tomber par un pur hasard sur un arrêté signé le 3 novembre et qui n'impose RIEN de spécial, ni au niveau des sites de stockage, ni au niveau de l'étanchéité du site de méthanisation...

De plus, les problèmes relevés concernant les matières entrées dans la méthanisation n'ont même pas été soulevés, aucune indication concernant une quelconque provenance des matières ou de quantités!

Parlons du digestat qui sera épandu dans des quantités impressionnantes sans aucune étude d'impact, sans aucun calcul de composants...

????? 

 

 

MERCREDI 11 octobre 2017

Mardi 10 oct :  le CODERST a émis un avis favorable (mise en ligne uniquement mi-novembre) ,  mais la décision avait été annoncée par la presse comme  dans cette brève de France 3    

Toutes les lettres envoyées, toutes les remarques écrites dans le registre mis à disposition durant le mois de la consultation ...  ces inquiétudes et interrogations concernant les sites de stockage, les quantités et provenances des matières traitées, le procédé de méthanisation rudimentaire peu adapté à la taille de cette future structure, le travail pénible et dangereux demandé aux deux employés, la géographie bien particulière de notre bourg ...

ON EST EN DROIT de se poser la question : est-ce que cela a été abordé ??? La réponse est évidente malheureusement !

N'ont eu droit de parole que les porteurs du projet qui ont présenté un site moderne, qui apporterait beaucoup à notre territoire et qui serait financièrement viable et si bon pour l'environnement !?

Notre petit cadeau (une belle et grande boite de cotons-tiges roses) offert samedi à la sous-préfecture de Bellac n'aurait servi à rien .

QUEL mépris pour tous les riverains qui vont devoir subir les conséquences de ces décisions!

Le lendemain FR3 Limousin annonce (jounal de 19h , voir 6:55) que le préfet a pris sa décision mais rien n'est officiel et.... les documents qui étaient disponibles (un extrait de 20 pages du dossier de demande d'enregistrement de l'unité de méthanisation et l'avis de consultation) sur le site de la préfecture ont DISPARU !

L'avocat a demandé il y a plus de deux semaine le dossier complet lui permettant de nous défendre mais là encore... la préfecture n'a rien envoyé !!!

PIRE, il semblerait qu'ils n'ont pas tout le dossier, une partie étant à la mairie... auraient-ils pris des décisions sans avoir connaissance du dossier complet ????

Si les services de l'Etat voulaient nous empêcher de nous défendre comme on a encore, fort heureusement, le droit en France, ils ne feraient pas mieux .... 

Samedi - 7 octobre - OPERATION Coton-Tiges

Chacun apporte un coton-tige

devant la sous-préfecture de Bellac à 11 h!!!!

Le mardi 10 octobre devra se réunir le CODERST pour discuter de ce projet, avant le feu vert du Préfet. 

Comme d'habitude (vu les décisions toutes favorables des derniers dossiers traités !!!) on s'attend à quelques abstentions ou votes contre au mieux mais finalement un avis favorable... tout cela avec des personnes qui n'auront peut-être eu connaissance de ce dossier que le jour même, avec un rapporteur qui va présenter favorablement ce projet et avec un porteur de projet qui pourra se défendre car présent.

BIEN... et nous alors???? Ce petit bourg se retrouve exclu de ces échanges, nous n'avons aucun représentant !

Nous demanderons lors de cette manifestation la possibilité d'être au moins présents pour assister à cette réunion.

Opération dernière chance ?  

9 septembre - réunion à Berneuil

Trois représentants ont pu assister à une réunion en présence des services de l'Etat et de la sous-préfète au siège de la SCEA Domaine de Berneuil. Des questions ont été posées, mais aucune réaction des services qui étaient présents. L'opération visait essentiellement à "convaincre" les habitants du bien fondé de ce projet!

Une lettre a été remise en mains propres à la sous-préfète à laquelle nous n'avons eu aujourd'hui (1 octobre) aucune réponse. 

On demandait à ce que les services de l'Etat s'engagent à indemniser les habitants qui auraient à subir des dommages de la décision éventuelle d'autoriser cette unité dans l'état actuel (et qui semble bien leur convenir!!!).

Encore une fois, nous avons pu constater que ce projet ne respecte absolument pas l'environnement ni les riverains proches.

Quel mépris pour tous ces contribuables de notre petit hameau...

8 août 2017 - Le Permis de Construire a été ACCORDE

à peine 6 jours après notre réunion, la préfecture a signé l'arrêté accordant le permis de construire !

Et le comble : les services de l'état qui étaient présents lors de notre réunion ne nous ont même pas informés qu'ils avaient donné des avis favorables dès le mois d'avril !!!

Mais... l'affichage extérieur par la mairie ne s'est fait que le 23 août

On y a bien cru pourtant : quatre représentants de l'association ont pensé pouvoir exprimer les inquiétudes des riverains devant les représentants de l'administration, des élus et épaulés par des représentants d'autres organismes.

Quelle déception de se sentir si méprisés : une leçon sur ce qu'est la méthanisation... une prise de parole savamment orchestrée... pour finir en toute beauté avec un maire qui soutient à fond ce projet. 

Après 2h30 ....... malgré nos appels à prendre la parole, notre président n'a pas pu s'exprimer! 

En intervenant enfin, il peut dire quelques mots!!!

QUAND même!

Pendant ce temps, dehors et sous un soleil de plomb la mobilisation reste forte ET...  sous étroite surveillance des forces de l'ordre.

Les avis officiels exprimés à la suite de cette réunion ... aucune des trois conditions (sensibilité du milieu, cumul de structures, importance des aménagements) ne permet de faire basculer ce projet en régime d'autorisation !!!

 

On a pourtant ici les trois conditions qui obligeraient le porteur du projet à faire TOUTES les études d'impact (comme c'est demandé pour un régime d'autorisation) !!!   POURQUOI le nier?  

29 juillet - Visite par des membres de EAUx LES COEURS d'un site de méthanisation en voie sèche

La ferme de Gentioux-Pigerolles sur le plateau de Millevaches propose un vrai projet de territoire, porté par plusieurs agriculteurs qui travaillent dans cette unité. Franchement cela n'a rien à voir avec ce qui est proposé chez nous! 

Déjà au niveau de la taille, de la température des digesteurs, de la matière traitée, de la quantité.... bref TOUT : la disposition par rapport au voisinage, l'utilisation du digestat, la proximité de toutes les structures MAIS surtout c'est un projet qui a été monté en amont par tout une population qui a pu participer à ce projet, sans avoir à en subir juste les conséquences. 

Le pot de terre contre le pot de fer ?

Les questions posées aux porteurs du projet d'usine n'ont à ce jour, le 26 juillet 2017, pas reçu de réponses.

Aucun des trois piliers du développement durable n'est pris en compte (préservation de l'environnement, développement économique, cohésion sociale), les décisions officielles n'ont pas été prises et pourtant ... l'entreprise BEKON qui construira l'usine annonce le début des travaux pour octobre 2017 ! 

Venez nous rejoindre le MERCREDI 28 JUIN à 18h à la Salle des fêtes de Saint Junien les Combes.

L'association EAUX LES COEURS vous invite à une réunion afin de vous éclairer sur ce qui nous attend : la construction d'un méthaniseur et d'un cogénérateur par la SCEA Domaine de Berneuil.

Les membres de l'association, après documentations et études du dossier déposé à la mairie, vous propose une information sur LE projet et ses conséquences sur notre santé et notre futur.

mi-juin 2017 - Création de l'association

La décision de s'unir pour pouvoir faire entendre nos craintes et demandes a abouti ... à la création d'une association "EAUX les COEURS". Cette date anniversaire pourra être l'occasion d'un événement dédié à l'environnement et les amoureux de nos belles campagnes seront invités à partager avec nous des activités liées à la nature. Longue vie à notre association !!!!

Réunion publique le 19 juin 2017 avec les représentants de la SCEA Domaine de Berneuil

A la demande des habitants, deux représentants de la SCEA de Berneuil sont venus sans aucun support, présenter le projet d'usine en donnant des informations très vagues et en minimisant les conséquences pour notre bourg.

Ils n'ont pas répondu aux questions posées, la liste leur a été communiquée et nous sommes dans l'attente de réponses avec une échéance fixée au 4 juillet 2017, date butoir de l'avis consultatif avant enregistrement par arrêté préfectoral.

Please reload

Soutenez EauxlesCoeurs en signant ici notre pétition

suivez notre actualité sur :

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now